Ensemble, sauvons les abeilles !

Derrière le bourdonnement familier de la petite abeille se dissimule l’un des enjeux majeurs des prochaines années pour l’avenir de nos sociétés humaines. C’est en effet de la survie de nos abeilles que dépendent la préservation de la biodiversité et l’équilibre des écosystèmes. Leur disparition annoncée produirait des effets considérables sur nos conditions de vie sur la planète. Tous concernés, nous pouvons agir chacun à la mesure de nos moyens.

Sensibles depuis toujours à ces préoccupations environnementales, nous avons créé BeeHumming pour vous permettre d’être le véhicule d'un message pour un avenir meilleur.

L’abeille est notre amie

L’homme et l’abeille entretiennent une complicité millénaire et unique dans le monde des insectes. Grâce aux techniques apicoles, l’homme aide les colonies d’abeilles à se développer et à rester en bonne santé. En retour, l’abeille permet à l’homme d’exploiter une partie des produits de la ruche. Le miel a d’ailleurs longtemps représenté pour l’homme la seule source disponible de sucre, qui plus est dotée de vertus thérapeutiques multiples.

Mais surtout, l’abeille s’avère le plus efficace de tous les agents pollinisateurs. En virevoltant de corolle en corolle, l’infatigable et zélée butineuse assure un service écosystémique en permettant la reproduction des plantes à fleurs et leur diversité génétique. Elle joue ainsi un rôle primordial dans le maintien des milieux écologiques et favorise la production agricole. Plus de quatre plantes sur cinq dans notre environnement ou nos cultures dépendent ainsi de la pollinisation par les insectes.

Les abeilles sont ainsi les garantes de la sécurité nutritionnelle de la population humaine. Si elles venaient à disparaître, la biodiversité et toute la chaîne alimentaire se trouveraient bouleversées. Plus d’un tiers des produits que nous consommons serait rayé de notre régime (fruits, légumes, oléagineux, épices). La variété de nos aliments et nos apports naturels en nutriments essentiels se verraient drastiquement réduits.

L’abeille est en danger

Ces dernières décennies, et dans le monde entier, les apiculteurs comme les scientifiques se désolent de constater que nos précieuses abeilles subissent une surmortalité significative et inquiétante. Ce phénomène d’effondrement massif des colonies d’abeilles, observé année après année, semble avoir des causes multifactorielles.

Avec l’urbanisation croissante et les pratiques de monocultures intensives, la variété des plantes à fleurs mellifères s’est considérablement amoindrie. L’usage abusif de pesticides et d’insecticides neuro-systémiques puissants et rémanents porte certainement une lourde part de responsabilité dans la fragilisation des populations d’abeilles. Mais elles doivent aussi faire face à la multiplication d’agents pathogènes ravageurs et de prédateurs invasifs ainsi qu’aux conséquences du changement climatique.

Tous ces facteurs d’agression permanente contribuent à les affaiblir toujours davantage jusqu’à conduire au déclin progressif des ruches.